www.Speed-Slicks.com

Le RDV N°1 des pistard(e)s de la ville Rose, de tout le Sud-Ouest et bien plus encore !!!
Organisation et discussions roulage moto sur circuits dans la région toulousaine, dans toute la France et aussi en Europe. Ce site recence aussi les dates de sorties pistes existantes sous la forme d'un calendrier des roulages. Une liste de circuit moto avec toutes les informations nécessaires (coordonnées, tracé, localisation gps, itinéraire, caméra embarquée), ainsi qu'une liste d'organisateur de roulage moto sont disponibles
Nous sommes le Mar 21 Nov 2017, 5:01

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d'été ]




Poster un nouveau sujet RĂ©pondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: LES TEAM TTS AU SUPERBIKE #17 / #26 600 PIRELLI
MessagePostĂ©: Jeu 18 Sep 2014, 7:36 
Poireau
Poireau

Inscription: Dim 26 FĂ©v 2012, 22:39
Messages: 14
Localisation: toulouse
Age: 45
Moto: kawasaki zx10r
-Gabriel PONS
Un carénage, une boîte de vitesses, un pot d’échappement, une bulle, un cale pied, du gravier…mais aussi un top 9 et 8ème de la catégorie stock ! »

7ème au général et 3ème stock lors de l’épreuve qui s’est déroulée à Carole, 2 podiums gravis cette saison Gabriel en digne représentant du Team Thomas Superpole aborde cette finale avec sérénité puisqu’elle se déroule à domicile…

Trois petits tours et puis s’en va…la séance d’essais libres du matin est écourtée suite à sa chute. Un problème de boîte de vitesse le catapulte hors de la piste.

« Si vous pensez que mon équipe s’ennuie, c’est loin d’être le cas…ils ont du changer la boîte de vitesses, et réparer la moto qui avait pas mal souffert lors de cette séance express qui n’a duré qu’un tour et demi. »

La séance d’essais de l’après-midi n’est finalement pas aussi catastrophique que prévue puisqu’il roule en 1.32.6. Malgré le manque d’entraînement du matin, le travail sur les réglages et malgré des gommes usées a pu se faire dans des conditions correctes.

« Je pensais que ma séance qualif se déroulerait convenablement, mais ne réussit pas à me libérer en roulant. Je force pour entrer dans un chrono correct jusqu’à la chute…Je suis en colère contre moi-même car j’ai encore une fois ramené une moto cassée à l’équipe, j’ai chuté pour ne même pas réussir un chrono satisfaisant, et je rentre à mon stand vraiment dépité.

Une fois de plus toute l’équipe du TTS devra faire un miracle pour remettre la moto en état de marche… »

Il aborde donc la course avec appréhension. Il lui est interdit de chuter une 3ème fois…

« En pré-grille mon seul objectif est d’arriver à tenir ma concentration et surtout ne pas commettre d’erreur une fois de plus qui serait pour le coup une fois de trop. Jack m’avait bien briefé concernant ma stratégie de course, j’espérais pouvoir l’appliquer. J’ai pris un très bon départ depuis la 20ème place (a long long way down !!), je parviens à m’infiltrer dans le top 15 (et là…je les croque tous ! ahahah). Je me lance dans une remontée (fantastique !) à 7 tours de la fin, ayant un bon rythme, je profite des pneus usés de mes petits camarades pour augmenter ma cadence, réduire les écarts pour pouvoir me placer dans le top 10. Je termine 9ème au classement général, 4ème stock. Encore une fois avec nos petits moyens on arrive à bien se positionner, et à montrer que malgré un équipage amateur, et entièrement bénévole, une moto rincée, un pilote (parfois trop) motivé, on peut y arriver ! Je suis très content pour toute l’équipe. J’espère pouvoir à continuer sereinement demain en poursuivant sur cette lancée. Ce serait super ! J’en profite pour remercier ma Kawasaki, qui est une bonne nature…elle est robuste…et se relève toujours de mes cascades, en partie grâce au boulot de Jacques (Vija Aircraft) et Seb (qui m’a fabriqué de super patins anti chute).»

Le warm-up se déroule positivement, le chrono est bon malgré des vieux pneus. Gabriel effectue un meilleur tour en 1.32.6, il est prêt à en découdre avec ses camarades !

Mesdames et Messieurs : LA COURSE !

Gabriel prend un bon départ, incisif, mais se laisser enfermer lors du 1er tour et a des difficultés à prendre son rythme. Une fois lancé il réussit à remonter sur Lionel Bergeron, Romain, Jimmy, Adrien et Cyprien. Il fait en sorte de ne pas se laisser top distancer par les pilotes qui le précèdent. Appliqué et au pilotage incisif il poursuit sa remontée et accroche un chrono en 1.31.5 avec un meilleur tour en 1.31.4 pour terminer à la 14ème place du classement général et 7ème de la catégorie Stock. Un résultat tout à fait convenable pour ce jeune pilote de 21 ans.

« C’est une bonne fin de saison, tout s’est bien passé, je termine sur mes roues pour les deux courses et 8ème au classement final de ma catégorie. Une première saison en Superbike très positive. J’ai appris à me tempérer, à chuter…me relever, toute l’équipe a énormément progressé et moi également. Pour un équipage amateur, le TTS s’en sort plutôt pas mal, et le team commence a prendre de l’ampleur ce qui est très encourageant pour la saison prochaine. J’ai connu pas mal de mésaventures, mon équipe a du effectuer pas mal de réparations et passer quelques nuits blanches, mais d’une manière globale cette première est plutôt une réussite tant pour mes chronos, que mon apprentissage des circuits que dans l’évolution de ma technique de pilotage. Apprendre à piloter en étant au contact des meilleurs pilotes de vitesse français sur ce championnat, c’est un privilège, mais surtout la meilleure école !

Et puis cela m’a permis de m’entraîner en vue de ma participation aux 24 heures du Mans. Je pars ce soir pour rejoindre la Sarthe et mon équipage, le Team RPM 3A Courtage. Je roulerais bien entendu sur une Kawasaki et vais donner une fois de plus le meilleur de moi-même !

Je vous invite à venir nombreux nous encourager, et surtout à passer 24h de plaisir et de bonheur à nos côtés !

Bien évidemment, je ne peux achever ce communiqué de fin de saison sans mentionner que la moto est un sport qui a besoin de toute votre attention et soutien. Sans celui de mes partenaires, je n’aurais pu me permettre d’évoluer à ce niveau de la compétition moto, et vous n’auriez pu suivre les aventures de Ponpon #17 !

-Guillaume Antiga, 16 ans : 5 courses en 600cc, 5 pôle positions, 5 victoires…
Heureux de revenir à domicile sur son circuit régional pour disputer la finale du championnat, Moustic améliore sensiblement son temps de 5 dixièmes comparativement à son 1er week-end de course à Nogaro en 1.33.3 qui le classe 1er en Pirelli et 10ème en Supersport avec une moto stock.

En ce qui concerne le pilotage la machine est facile Ă  emmener.
Quelques améliorations doivent encore être apportées mais elle est saine de réglages.

La seconde séance me permet de travailler la gestion de ma course sur la durée. Je suis plutôt satisfait du résultat.
L’objectif est de rester concentré, et de finir devant Alex sur les 2 courses et essayer de décrocher la pôle pour prendre le plus de points possible.
Guillaume survole la séance d’essais qualificatifs en plaçant sa moto 1ère de sa catégorie face aux redoutables Supersport.

« Dès les premiers tours j’arrive à entrer dans un rythme satisfaisant. Heureusement pour moi je fais mon meilleur en tout début de séance, car une fois lancé, la boîte s’est avérée défectueuse sur le 4ème rapport dès le milieu de séance. Toute l’équipe est satisfaite, car je termine 10èmes en Supersport et 1er de ma catégorie avec 9 dixièmes d’avance sur mes poursuivants. »

Guillaume appréhende la course étant donné que l’équipe n’a pas été en mesure de changer la boîte, tenir 17 tours projetait le jeune Tar et Garonnais dans l’inconnue quand à savoir si la moto pourrait tenir jusqu’à l’abaissement du drapeau à damiers, étant donné qu’il était contraint de sauter le 4ème rapport.

« Je prends un bon départ, et réussit à m’éloigner du reste du peloton rapidement afin de maintenir ma place coûte que coûte devant le public Gersois, et surtout les partenaires qui ont eu la gentillesse de faire le déplacement pour venir m’encourager, ainsi que ma famille.

J’aurai préféré réaliser une course plus palpitante et avec plus de spectacle avec Alexandre, car nous nous sommes battus ensemble à la régulière tout le long de ce championnat, et je trouve cela fort dommage qu’il subisse des problèmes techniques lors de la finale que l’on espérait tant tous les deux.

Je suis extrêmement reconnaissant envers toutes les attentions dont je fais l’objet, que ce soit les pilotes, équipages de renom qui viennent m’encourager en pré-grille, ou par les témoignages de sympathie de la presse et des spectateurs. Cette première manche de la finale me permet d’envisager la course au titre de façon plus sereine puisque je pars en pole position demain lors de la finale de la saison…»

Suite à la course la boîte de vitesse de Guillaume a du être changée afin de lui permettre de préserver ses bons résultats lors de la finale. C’est grâce à la gentillesse et à l’esprit de solidarité de François Noël que cela est possible. Puisque celui-ci ayant cassé son moteur a gentiment prêté sa boîte. L’équipe technique s’affaire donc pour remplacer la pièce maîtresse et permettre à Moustic de prendre le départ du warm-up.

Dès les premiers tours du warm-up, Moustic entre dans un rythme tout à fait correct, au 6ème tour il est en 1.33.1 et fait preuve toute la séance d’une grande régularité.

« Je n’ai rencontré aucun souci particulier et suis très heureux de maintenir ma position dans le classement. Je reste 1er de ma catégorie. »

Lors de la finale Moustic remporte haut la main la course, devançant ses adversaires mais surtout en était capable d’aller chercher la 9ème place parmi les Supersport au guidon de sa Kawasaki d’un autre âge.

Lors du podium « Moustic », le jeune Tarn et Garonnais de 16 ans est sacré Champion de France en catégorie Trophée Pirelli 600cc.

« Je tire un bilan très positif de ma saison sur le Championnat de France, car je suis titré en étant arrivé deux manches après les autres. Malgré les rumeurs qui m’annonçaient vainqueur simplement parce que j’étais à domicile sur le circuit de Nogaro, j’ai continué à enchaîner avec d’autres victoires, notamment à Lédenon, à Magny Cours, où j’ai pu participer malgré un budget très faible. Je remporte la 1ère manche, et suis victime d’une pénalité en deuxième manche, je prends un « ride-through » parce que l’on a pas changé les pneus dans les temps. Malgré cela, je reviens aux avant postes de la course mais ne peut concrétiser car pris dans l’énervement de mon incident en pré-grille je commets une erreur, je crois que le commissaire abaisse le drapeau à damiers alors qu’il me reste encore 1 tour, je perds ainsi tout le bénéfice de ma performance. Malgré ça j’arrive à reprendre assez de points pour être à 7 unités d’Alexandre Rodrigues.

Lors de la manche de Carole, n’ayant pas la moto idéale pour ce circuit, je me contente de faire deux podiums à la seconde place et du meilleur tour en course. La moto manquait de puissance à l’accélération, il m’a été compliqué de tenir l’effort en course mais je me suis battu pour maintenir les points.

En arrivant sur cette finale, je ne suis qu’à 4 points d’Alexandre, l’écart s’est encore resserré.

J’arrive dès le début du week-end à entrer dans des bons chronos, je réussis à faire le meilleur tour en course le samedi et dimanche, la pôle position. Je parviens à remporter les deux manches, c’est ce qui m’a permis de gagner le championnat avec plus de 10 points d’avance.

Je remercie mes parents, ma sœur, toute mon équipe, Hard Bike Racing pour leur travail toute cette saison sur ma moto et à mes côtés.

Un remerciement tout particulier à ma région qui s’est mobilisée pour moi ce week-end, que ce soit la presse, le public, mes partenaires qui se sont déplacés pour venir m’encourager, ma commune également. Sachez que votre témoignage de sympathie m’a beaucoup touché.

Je suis reconnaissant également au Circuit Paul Armagnac pour l’accueil qui nous a été réservé par toute son équipe et les commissaires qui ont officié tout le week-end.

Sachez que la bagarre en piste avec Alexandre reprend bientôt…La Fédération Française de Motocyclisme nous a fait l’honneur de nous inviter sur le Championnat du Monde Superbike lors de l’épreuve qui se déroule à Magny-Cours en catégorie 600 Superstock en tant que wild-card.

Nous ne pourrons probablement pas nous battre à armes égales avec les autres pilotes du plateau, et face à leur niveau ce sera certainement compliqué, mais je vous invite à venir nous encourager ! Merci à tous pour cette fabuleuse saison en votre compagnie !

Je tiens également à adresser un message au public des sports mécaniques et de la moto en particulier: surtout continuez à acheter les magazines moto, à aller voir les courses, à acheter des photos, et autres objets souvenir car c’est vous qui faites exister notre sport. Les budgets sont déjà bien maigres mais sans votre contribution, notre sport serait voué à une disparition certaine»


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: LES TEAM TTS AU SUPERBIKE #17 / #26 600 PIRELLI
MessagePostĂ©: Jeu 18 Sep 2014, 13:22 
Pilote MOTO GP
Pilote MOTO GP
Avatar de l'utilisateur

Inscription: Ven 27 Juil 2007, 21:57
Messages: 1449
Localisation: Graulhet (81)
Age: 33
Moto: S1000RR 2015
Bravo pour votre saison et pour vos résultats de Nogaro 2.
Et bravo aussi a François qui démontre vraiment que c'est un mec bien ... ;)


Haut
 Profil Voir les chronos de ce Slicker Voir la trombine de ce Slicker  
 
Afficher les messages prĂ©cĂ©dents:  Trier par  
Poster un nouveau sujet RĂ©pondre au sujet  [ 2 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d'été ]


Vous ne pouvez pas poster des nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas Ă©diter vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller Ă :  
cron
Powered by phpBB © 2007 phpBB Group


  Ce site dispose d'une interface spécifique et optimisée pour les Smart Phones